La Ressourcerie à Nantes

12178266_10153712699047863_395292607_n

Toujours en vacances à Nantes en cette fin d’octobre 2015, nous avons la chance d’avoir un temps doux et sec depuis le début du séjour. J’ai vécu à Nantes pendant plus de 15 ans et c’est avec plaisir que je retrouve ma chambre d’enfant dès que l’occasion se présente. En quittant la maison à 18 ans pour aller faire mes études à l’autre bout de la France, j’ai tout laissé derrière moi. Ma chambre, mes affaires, mes bibelots, mes livres … Et j’ai continué à accumuler au fil des années. Des vêtements trop petits de mon fils qui « Resserviront un jour » (La réalité est toute autre), des jouets cassés et j’en passe. J’ai profité de ces vacances pour faire un grand tri. Car ma chambre est désormais transformée en bureau pour ma maman et je doute qu’elle apprécie la déco « Année 2000 d’une adolescente rebelle ».

Pour trier, je m’y prends toujours de la même façon.

  • Je sors tout ce qui doit être trié, je vide des cartons, les placards, les tiroirs
  • Je jette tout ce qui n’est pas essentiel (Les vieilles lettres d’amour datant d’un autre temps, des photos sur lesquelles je ne reconnais personne, des tickets de bus en Francs … )
  • Je prépare des grands cartons solides prêts à accueillir tout le reste

Il y a trois catégories :

  • Je jette
  • Je donne
  • Je vends

Je garde à l’esprit que donner un vêtement en trop mauvais état, inutilisable et abimé est un coût pour l’association qui le reçoit car il faut s’en débarrasser. Donc autant le jeter dès le premier tour. Tout ce qui cassé, non réparable est aussi jeté.

Je donne à des associations de type Emmaüs ou, dans le cas présent, la Ressourcerie les vêtements, sacs, jouets, bibelots qui peuvent être revendus, complets et en bon état général

Je garde les souvenirs qui me tiennent à coeur ou les vêtements qui comptent. Sans être trop sentimentale, j’ai gardé le premier body de mon fils ainsi qu’une ou deux tenues en très bon état.

Je vends généralement les produits sur « Le Bon Coin », à des prix très bas. Ainsi l’objet trouve rapidement acquéreur

Une fois ce tri fait, je me suis donc rendue à la Ressourcerie de Nantes. Comme indiqué sur leur site, « dans le cadre de plan de prévention des déchets de Nantes Métropole, l’association la Ressourcerie de l’île collecte, trie, valorise et vend des objets encore en état d’usage mais devenus inutiles pour leurs propriétaires. Par cette action, les objets sont détournés des bennes pour retrouver une seconde vie, et les publics sont sensibilisés à une consommation plus responsable. »

12179049_10153712699067863_1479545182_n

En arrivant sur le parking, nous découvrons une vraie petite communauté hors du temps. Une petite sphère placée au milieu du parking donne le ton, ici on récupère et on donne une seconde vie à presque tout ! .
12179297_10153712699057863_1648013601_n

Un « Vintage café »  est également présent et quelques habitués sont là, dégustant un café. Je trouve l’idée superbe. Un air de communauté flotte dans l’air et la bonne humeur est contagieuse.

12182152_10153712699102863_137668999_n 12177745_10153712699117863_2073349535_n

Après un tour derrière le bâtiment afin de donner nos cartons, nous voilà entrés dans la « boutique » de la Ressourcerie. Il y a beaucoup de monde. En réalité, j’ai l’habitude de fréquenter ces endroits en semaine donc effectivement, y aller un samedi matin en pleines vacances scolaires n’est peut être pas le meilleur choix. La file d’attente est énorme à la caisse mais on a largement l’espace de se promener dans tous les recoins du bâtiment, très joliment décoré. Le vaste hangar est bien organisé, plusieurs espaces bien identifiés sont visibles; jouets, puériculture, bibelot, tissus … Le travail de valorisation des objets est visible et les plus belles pièces sont bien mises en valeur.

Les membres de l’association sont présents et facilement identifiables par des gilets jaunes et il est facile de leur poser des questions ou demander des information. Nous avons beaucoup aimé cet endroit qui contribue à la réduction des déchets et qui valorise une autre façon de consommer. Nous n’avons rien acheté, car nous sommes en vacances et que, malgré le fait que nous soyons venus en voiture, nous voyageons avec des covoitureurs qui n’apprécieraient pas forcément une table basse sur leurs genoux pendant le trajet !

12181912_10153712699132863_143029636_n 12170626_10153712699137863_1735884713_n

La Ressourcerie de l’île
90 rue de la Basse-Ile 44 400 Rezé
02 28 23 64 47
http://www.laressourceriedelile.com

Day by Day à Nantes

12177882_10153708928397863_1178319273_n

En vacances à Nantes pour quelques jours, j’avais prévu de faire un arrêt au tout nouveau magasin « Day By Day » ouvert en face de la tour de Bretagne. Assez bien situé, le magasin est facile à trouver et visuellement reconnaissable. à mon arrivée, vers 10h, je fus chaleureusement accueillie par une femme que je suppose être la gérante qui n’hésita pas à stopper son rangement pour me proposer de l’aide. Elle m’expliqua rapidement le concept, limiter les emballages en achetant ses produits en fonction des besoin et en ramenant nos contenants, bocaux, sac en tissus ou papier réutilisables. La boutique possède également une petite zone avec des bocaux de toutes tailles en libre service pour ceux qui auraient oublié les leurs ou découvriraient le concept.

12179004_10153708928402863_409620672_n

Je fis un petit tour rapide dans la boutique et tout de suite quelque chose m’interpella. Des Haribo. Naïvement peut-être, j’avais pensé que ce type de boutique se voulant respectueuses de l’environnement, ne vendrait que des produits locaux, bio et écologiques. Malheureusement très peu de produits sont labélisés Bio et l’espace réservé au bonbons Haribo est trop grand à mon goût. Les Haribo sont vendus 10€/kilo et trouvant cela assez cher, je suis allée vérifier sur le site de la marque et les bonbons dits « En vrac » (comprendre, sachet de 2 kilos) sont vendus entre 5 et 9€ le kilo, soit une sacrée différence. Quel est l’intérêt de vendre des bonbons industriels bourrés de gélatine ? Et plus chers qu’ailleurs ? Alors qu’il y a tant de petits producteurs de confiseries qui seraient ravis de vendre leur produits en vrac.

12181809_10153708928352863_1152096149_n

Mis à part ce manque de cohérence dans le choix des produits, j’aime profondément le concept se démocratisant dans les magasins Bio et la présence d’épices, de produits d’entretien, de produits d’épicerie. Mais, achetant majoritairement mes produits de qualité Bio, je trouve compliqué de devoir faire le tri et traquer les origines des produits. Pour certains produits généralement achetés  en petites quantités, le prix est affiché au Kilo, j’aurais pour ma part préféré un tarif pour 100g, plus proche de la réalité.

12179770_10153708928457863_2091530195_n
Les + : Le concept, les produits Bio, l’accueil

Les – : Les bonbons industriels, les produits locaux

Magasin day by day – Nantes
3, rue Pierre Chéreau
44000 Nantes